HAPSATOU SY vs ERIC ZEMMOUR

Le 16 septembre dernier, dans l’émission « Les terriens du dimanche » diffusée par la chaîne C8, une vive et stupéfiante altercation oppose le polémiste Eric Zemmour et la chroniqueuse Hapsatou Sy. Depuis, Hapsatou Sy, blessée par les insultes publiques proférées contre elle, a pris le risque de publier sur facebook les moments les plus violents du débat, moments censurés par la chaîne du fait de leur outrance. Eric Zemmour, en chevalier Blanc d’une supposée pureté identitaire de notre pays déclare notamment à la jeune femme : « Votre prénom est une insulte à la France » et l’invite même à se métamorphoser en « Corinne ». A la date où est écrit ce texte, le post d’Hapsatou Sy a été vu 5,4 millions de fois, chiffre qui représente un douzième des Français, bébés compris, et il a généré 20 000 commentaires. La politique, la vraie, celle qui touche aux fondements de notre organisation sociale, resterait donc en débat ? Allons donc un peu plus loin…

images-1

A voir Eric Zemmour se déchaîner face à la jeune femme amusée, puis médusée, le personnage apparaît sous deux versants. D’abord, le ridicule. Les propos et les « arguments » avancés par ce provocateur professionnel sont le plus souvent grotesques et ses clowneries verbales (pardon les clowns !) provoquent même l’hilarité de la jeune femme qu’il insulte. L’autre versant fait peur. Libérés par les venimeuses absurdités proférées par Zemmour, des centaines de racistes ont sans retenue déversé leur fiel sur Hapsatou, avec des réflexes et des expressions qui sont parfois le copier-coller de ceux qui s’abattirent naguère sur les Cohen ou les Lévi, doublés du sourd mépris dont se nourrirent les invasions coloniales. Les deux versants méritent d’être traités.

Zemmour le ridicule

Commençons par le premier, Zemmour le ridicule.

Mon nom est Jean-Louis Sagot-Duvauroux. Jean vient de l’hébreu via deux religions proche-orientales, le judaïsme et le christianisme. Louis a été importé dans notre pays par les invasions germaniques. Sagot est issu du gallo-romain (Ouf !). Duvauroux – du val roux – est du latin créolisé. Merci Jules César ! Pardon Vercingétorix ! Faut-il croire que le nom d’Eric Zemmour vient du néandertalien, premier idiome incontestable du territoire de notre République ? Qu’est-ce qu’ils doivent être frustrés, les pauvres survivants de cette espèce victime du « grand remplacement », car à part Eric Zemmour, je ne connais personne dans mon entourage qu’on dénomme encore comme on le faisait dans leur milieu. Cette frustration préhistorique explique-t-elle ces dégorgements fielleux ?

Merci Hapsatou Sy, ma fille, ma compatriote. Nous, Français qui prenons de l’âge, nous sommes fiers et rassurés de léguer notre belle patrie à des esprits nobles comme l’est le vôtre, en espérant qu’elle saura être bonne mère pour les Hapsatou comme pour les Gabriel. Tiens, au fait, mon fils se prénomme Djibril… Tiens, au fait, les colons français dont l’oreille n’était pas très exacte, ont nommé Traoré les Tarawélé, Coulibaly les Kulubali, les Kwatè sont devenus sur leurs registres et jusqu’à présent Kouyaté voire Koitè et ils ont décidé que le nom de Sy devait (pourquoi ?) s’écrire avec un y et non un i. Eric, vous qui portez le beau nom scandinave d’Eirikr, ces modifications orthographiques analogues, ça ne vous met pas la puce à l’oreille ? Et puisque vous vous autorisez à affubler Habsatou du nom de Corinne et à insulter sa mère qui n’a pas corinnisé sa fille comme vous lui en intimez rétrospectivement le devoir, moi, je trouve que vous porteriez avec beaucoup d’à propos un nom bien de chez nous (après lui aussi une longue migration), le nom de Caïn, rongé de haine contre son propre frère.

La fraternité selon Caïn

Seulement Caïn n’est pas votre nom et je ne me laisserai pas engloutir dans vos fantasmes onomastiques. Vous portez le caressant patronyme berbère de Zemmour. S’il vous avait fallu le corinniser, vous vous nommeriez Olive, qui est en français le sens de زمور  (zemmour). Comme votre prénom d’Eric dérive d’un vieux mot scandinave qui signifie roi, cédant à vos prescriptions, on aurait pu franciser votre état-civil maghrébo-viking en Royale Olive. Et là, il y a vraiment de quoi préférer Corinne ! Mais n’entrons pas dans votre délire. C’est très bien, très républicain et très ancré dans notre histoire que Zemmour, Zidane, Sy, Nguyen, le patronyme flamand de Charles De Gaulle ou celui germanique de Léon Blum, ces noms nés d’autres langues participent à la singularité de notre nation française. J’ai dit plus haut que le prénom de mon fils est Djibril (Gabriel). C’est que je suis afro-ascendant. Par mon fils et par sa mère, le nom Sagot-Duvauroux est aujourd’hui un patronyme inscrit à l’état civil du Mali. Un nom français. Un nom malien. On ne m’a pas demandé de transformer Sagot-Duvauroux en Sogo ni Buru, comme on m’appelle parfois à Bamako (les bamananphones me comprendront), ni de renier les aïeux français de mon enfant. Merci Eric Zemmour d’apporter dans notre conversation française le souvenir de vos parents berbères et le goût de votre famille pour les prénoms scandinaves. N’est-ce pas par là que vous ressemblez le mieux à notre France commune, vous qui êtes si éloigné de la fraternité qu’elle s’est donnée comme devise ?

Sy, un nom porté par des Français depuis des siècles

Eric Zemmour, vos propos sont ridicules et on a du mal à s’empêcher d’en rire. Mais ils ne sont pas que cela. Ils portent aussi des menaces qui provoquent l’effroi (et la révolte).  Vous déniez à Hapsatou Sy le fait d’appartenir, elle et son nom, à l’histoire de la France. Vous ignorez que le beau nom foutanké de Sy, porté sur les bords du fleuve Sénégal, puis partout où cette grande lignée est allé vivre, est lié à l’histoire de France depuis des siècles, bien avant qu’on imagine même y accueillir des Zemmour. C’est au XVIIe siècle que les rives du fleuve Sénégal entrent par la force des armes et les manigances des commerçants d’esclaves dans le domaine du roi de France. La ville principale de cette région est baptisée Saint-Louis (Saint, du latin sanctus ; Louis, du germain Ludwig) en l’honneur de Louis XIV, prince régnant. La Révolution de 1789 reconnaît même le statut de citoyens à ses habitants, parmi lesquels on compte des Sy et très probablement peu de Zemmour. Mais n’enjolivons pas une histoire marquée par l’extrême violence : conquête et occupation militaires, répression féroce de tout irrédentisme, commerce des êtres humains… La façon dont le nom de Sy est incontestablement lié depuis des siècles à l’histoire de France est marquée, comme l’a reconnu le président de la République lui même par de nombreux crimes contre l’humanité. Cette violence, la patrie des droits de l’Homme n’hésitera pas à lui donner une forme institutionnelle dans l’état-civil, rétablissant, pour les habitants des colonies, le statut de sujets – sujets français – dont l’abolition fut pourtant le grand-oeuvre de la Révolution. Français de seconde catégorie, sous-humains, sujets du peuple souverain des citoyens français, grosso modo des Français Blancs.

Les temps ont changé. Sy est aujourd’hui le nom de citoyens français, de citoyens sénégalais, de citoyens maliens, mauritaniens, guinéens… Cela s’est produit sans vengeance, sans rancœur. Il suffit de voir et d’entendre Hapsatou Sy parler de notre patrie commune pour comprendre comment la longue et douloureuse histoire française du nom Sy a su se couler avec grâce dans les chemins de l’égalité républicaine, même si beaucoup reste à parcourir. Votre relative popularité en est la preuve glaçante.

La vengeance aussi est une issue possible. Il y a 100 ans, Français et Allemands étaient engagés par vengeance dans une guerre absurde, un conflit d’une violence jamais connue dans les histoires de l’humanité : un milliard d’obus tirés les uns sur les autres ; en moyenne 7000 morts par jours pendant 4 ans. La guerre de 500 ans menée par quelques nations blanche contre le reste du monde, l’assujettissement de continents entiers, le racisme structurel dont on justifiait cette conquête souvent génocidaire et qui divisait l’humanité en humains de plein exercice et en sous-hommes aurait pu être une source de vengeance autrement plus fondée que la conquête allemande de l’Alsace-Lorraine.

Bonnes nouvelles

Et puis non ! Notre XXIe siècle est miraculeusement doux par rapport au précédent. La Chine humiliée, l’Inde brutalement colonisée n’ont pas choisi la vengeance et la guerre, mais un rééquilibrage économique et politique du monde qui sont une bénédiction pour tous. Les Africains qui souhaitent bénéficier de la médecine moderne dont ils sont privés par les déséquilibres issus de la colonisation n’assiègent pas nos cliniques. Ils affrontent la Méditerranée, travaillent pour nos économies, nous donnent leurs enfants.  Certes, la fracture suppure toujours. L’horreur aveugle du terrorisme djihadiste nous le rappelle de mois en mois. En attendant qu’un certain équilibre économique s’établisse (et en y travaillant), on peut comprendre qu’il faille gérer les flux migratoires pour éviter une désorganisation des sociétés privilégiées qui ne profiterait à personne.

Mais les bonnes nouvelles sont plus nombreuses et sans doute plus profondes. Dans les écoles de nos grandes agglomérations, là où se côtoient les descendants des citoyens et des sujets français, il n’y a quasiment plus aucun doute que les Hapsatou, les François, les William, les Zinédine, les Kevin, les Eric et même les Erik, sont compatriotes. C’est en train de s’inscrire à grande vitesse dans les affects et dans les intelligences. Le souvenir de l’immonde racialisation impériale de la famille humaine y est passé à la plaisanterie – rebeu, négro, rital, gaulois – souvenirs désamorcés d’une lourde histoire qu’on jouit de dépasser sans en oublier les leçons. Pour la grande majorité de ces enfants, nos enfants, aucun doute que vos propos sentent le Néandertal à plein nez. A l’inverse, par ce qu’elle est, son nom, ses propos, sa fraternité républicaine, sa révolte contre vos menaçantes imbécillités, Hapsatou Sy compte parmi les annonciatrices de cette bonne nouvelle.

Eric Zemmour, vous êtes le prophète du malheur.

 

POUR SIGNER LA PETITION, C’EST ICI

Et en voici le texte

Le jeudi 12 septembre dernier a eu lieu le tournage de l’émission de rentrée des Terriens du dimanche sur C8, dans le cadre de laquelle nous recevions Eric Zemmour.

Or ce qui devait être un débat où s’échangent les idées, les points de vues et les opinions a rapidement tourné à l’attaque personnelle et à l’injure. J’ai toujours eu à coeur de pouvoir échanger librement avec des individus de tous bords politiques, cultures, statuts sociaux, orientations sexuelles ou convictions religieuses, et ce, que je partage leur point de vue ou non.

Seulement, je ne peux absolument pas tolérer que la libre expression d’une opinion soit une excuse pour se permettre de formuler impunément des messages de haine. Or c’est exactement ce que Monsieur Zemmour a fait le 12 septembre dernier en me disant que mon prénom Hapsatou « était une insulte à la France ».

Je suis évidemment très éprouvée par l’ampleur que prend cette polémique d’autant plus qu’elle s’est avérée être le théâtre d’un déferlement de messages racistes à mon égard.

Cependant, les nombreux messages de soutien et d’indignation me font aussi prendre conscience du ras-le-bol de centaines de milliers de français face à la banalisation des messages d’incitation à la haine que Monsieur Zemmour est invité à exprimer sur tous les médias sans jamais être condamné.

Cette pétition doit permettre à tous les français souhaitant exprimer leur indignation de faire entendre leur voix. Et j’interpelle les médias à prendre leurs responsabilités concernant l’invitation d’Eric Zemmour portant des messages d’incitation à la haine.

#jesuislarépublique

Hapsatou Sy

 

 

Publicités

2 réflexions sur “HAPSATOU SY vs ERIC ZEMMOUR

Répondre à patrice Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s