IMAGINAIRES EN COMMUN culture- Afrique – peuple de France

 

Avec BlonBa, des parcours artistiques sur mesure et tout terrain pour faire émerger un imaginaire commun dans une France urbaine menacée de fragmentation.

L’Afrique est désormais présente dans les ascendances du peuple français tel qu’il est. Mais elle prend encore difficilement sa place dans l’imaginaire national, à côté les Latins qui lui ont donné sa langue, des Hébreux, pères de ses traditions religieuses, des Germains de qui vient le nom du pays et des Gaulois bien sûr qui en ont conquis le sol à l’aube des temps historiques. Faire vivre par le théâtre et la connaissance cette nouvelle source de ce qu’est la France d’aujourd’hui, c’est renforcer la communauté de tous et enlever des armes au communautarisme.

images

Kankou Moussa, souverain du Mali au XIVe siècle, représenté dans une carte espagnole du siècle suivant.

Une grande question nationale et urbaine

Le peuple français est le fruit d’origines très diverses : la Gaule pour le sol, Rome surtout (et beaucoup d’autres) pour la langue, le Proche-Orient pour les principales religions, le monde germanique pour le nom même du pays… Chaque siècle a fait converger de nouvelles sources vers le fleuve. Du fait des conquêtes coloniales, beaucoup des enfants d’anciens « sujets français » sont aujourd’hui citoyens de la République. Mais leur légitimité à ajouter leurs sources familiales à l’imaginaire commun est reste souvent problématique pour eux et pour la société qui les entoure. Il en résulte des fractures, des souffrances, des dérives, des incompréhensions qui marquent les destins individuels et collectifs, qui se traduisent parfois par des replis aux conséquences potentiellement désastreuses, parfois à de violentes dislocations.

Charte-diversité

A l’origine du théâtre occidental, les Grecs en font l’espace où les citoyens éprouvent ensemble leur commune humanité dans l’émotion du rire, des gorges nouées et dans l’intelligence du monde. Cet imaginaire partagé légitime au fond des âmes le principe démocratique de lois élaborées en commun par le peuple.

Noirs ou Blancs, liés ou non à l’Afrique, des jeunes qui voient ensemble, goûtent ensemble, applaudissent ensemble un spectacle africain font entrer cette part de notre monde dans leur imaginaire propre. Le jeune Français d’ascendance africaine jouit de cette tranquille légitimation. Le jeune Français d’ascendance européenne établit une communauté fraternelle, concrète, valorisante avec son compatriote à peau noire. Le jeune Français qui, sans être Noir, est habité par une histoire familiale analogue (Maghreb, Asie…) et par les mêmes interrogations, est invité au même réconfort.

_75A0393_2

Avec BlonBa, des parcours sur mesure et tout terrain

BlonBa est une des compagnies théâtrales d’Afrique francophone les plus présentes en France. Le théâtre de l’Arlequin, à Morsang-sur-Orge (91), a été confié à l’antenne française de cette structure malienne, ce qui a permis de nombreuses expérimentations concluantes. Plusieurs de ses spectacles sont en exploitation et peuvent venir en France. Une petite équipe d’artistes africains vivant en région parisienne peut également intervenir à tout moment. Jean-Louis Sagot-Duvauroux, qui dirige l’action de BlonBa en France, a beaucoup écrit sur les questions culturelles et identitaires. Il est notamment l’auteur de « On ne naît pas Noir, on le devient » (Albin Michel 2004, en poche dans la collection Points ). Il intervient régulièrement pour des conférences, des débats, des ateliers autour de ces problématiques.

Couv ONNPN

Le projet « imaginaires en commun » s’appuie sur cette expérience et se propose de construire des parcours tout terrain avec des collectivités intéressées d’empoigner ces questions. Les parcours peuvent inclure des interventions dans les classes, dans le monde associatif, à l’occasion d’événements commémoratifs ou festifs, des représentations en appartement, en milieu scolaire, des représentations dans des salles municipales ou des théâtres.

Avec les collectivités, les assocations, les lieux de culture

Les parcours sont donc imaginés de telle sorte qu’ils puissent être construits « hors programmation », comme des expérimentations, avec des collectifs existants (établissements scolaires, centres de loisirs, maison des jeunes, associations, événement festif, etc.) Ils sont imaginés pour s’ancrer d’abord dans ces collectifs, puis s’élargir à un public plus large. Ainsi, le parcours type comprend deux événements théâtraux, qui sont les deux éléments d’un diptyque. Le premier élément, très souple, peut être joué dans n’importe quel lieu et s’adresse prioritairement au collectif choisi (collège, associations, etc.). Puis une représentation tout public dans une salle adaptée est proposée plus largement. Les personnes qui auront vu le premier élément constituent alors le principal vecteur de popularisation de l’événement (parents, amis, voisins.) Cette formule, testée à Morsang-sur-Orge, a très bien fonctionné.

Contenu du parcours

Le parcours s’organise autour d’un diptyque théâtral. Trois diptyques sont disponible, en fonction :

  • Bifurcations. Danse et théâtre. Le premier spectacle, La danse ou le chaos, est un autoportrait dansé  de Souleymane Sanogo, passé des errances la rue à la danse de haut niveau. Le second, Un appel de nuit, fait entrer les spectateur dans la confidence de familles émigrés dont les parents sont des Maliens habités par la nostalgie du pays natal et dont les enfants ont été happés par la France, leur pays.
  • Les pionniers, spectacle musical hip hop autour de deux pionniers du rap malien, Lassine Coulibaly « King » et Sidi Soumaoro « Ramsès Damarifa ». Les deux éléments du diptyque sont : Sakakounou et Plus fort que mon père.
  • Toute vie est une vie, spectacle de contes et récits liés à la fondation du Mali classique (XIIIe-XVe siècle) et composé de deux éléments : Mangeailles et La Buffle.

PLUS FORT QUE MON PERE

La proposition théâtrale peut s’accompagner de l’exposition « L’Afrique par écrits » qui permet de découvrir douze écritures africaines calligraphiées sur des bannières de cotonnade par le designer textile Aboubakar Fofana.

IMG_2558

Trois des bannières de L’Afrique par écrits

Ces parcours permettent d’ouvrir une fenêtre sur l’apport de l’Afrique à notre monde. Ils sont éventuellement accompagnés de rencontres avec les artistes et de moments de débats. A chaque expérience, les collectifs concernés apporteront leurs propres propositions pour enrichir le parcours, notamment à l’occasion de la seconde représentation et de l’exposition.

Culture en partage : solidarité culturelle avec les jeunes du Mali

IMG_6924 2

Scène de joie entre artistes et jeune public après une représentation en Afrique

A Bamako, l’équipe de BlonBa développe un dispositif d’achat de places de théâtre pour des jeunes. Ce dispositif, baptisé Culture en partage, a pour objectif d’ouvrir les jeunes Maliens sur la création contemporaine, mais aussi de la financer en permettant l’organisation de représentations à Bamako et dans les autres grandes villes du pays. Il est envisageable d’imaginer qu’à l’occasion d’un parcours Imaginaires en commun, une action de solidarité soit mise en place, par exemple avec un lycée du Mali. Jeunes Français et jeunes Maliens seraient mis en relation directe à cette occasion et pourraient échanger sur les spectacles qu’ils auraient vus ici et là-bas.

 

Responsable de projet : Demba Diabaté, 06 11 70 50 49, asso.djelis@gmail.com 

Directeur : Jean-Louis Sagot-Duvauroux – 06 76 68 34 81 – jlsd@club-internet.fr 

BlonBa, 3, rue Charles Cathala 93360 Neuilly-Plaisance.

ET AUSSI DES LIENS

POUR EN SAVOIR PLUS

LA COMPAGNIE MALIENNE BLONBA

DSC01668Après 17 ans d’existence et la production ou la coproduction d’une vingtaine de spectacles, BlonBa est aujourd’hui la compagnie théâtrale d’Afrique francophone qui tourne le plus à l’international. Ses spectacles ont été accueillis dans des lieux prestigieux de France, de Belgique, du Luxembourg, du Canada et dans sept pays d’Afrique. En voici sous ce lien une présentation plus détaillée : http://www.blonbaculture.com/pdf/textes/blonba-15-ans.pdf

DES SPECTACLES DISPONIBLES POUR IMAGINAIRE EN COMMUN

L’homme aux six noms – Le rappeur Lassy King Massassy, Lassine Coulibaly pour l’état-civil, raconte six épisodes d’une vie qui le mène des rues abidjanaises à la scène hip hop.

Présentation : http://www.blonbaculture.com/pdf/theatre/blonba-homme-sixnoms.pdf

Des images : http://www.blonbaculture.com/spectacles/galeries/homme-aux-six-noms.htm

Plus fort que mon père – Autoportrait théâtral et musical du rappeur Sidy Soumaoro « Ramsès Damarifa ». Dialogue entre « Soumaoro », représentant de la lignée, et l’individu « Sidy. Co-production Théâtre d’Ivry Antoine-Vitez

Présentation : http://www.blonbaculture.com/pdf/theatre/blonba-plusfort.pdf

Des images : http://www.blonbaculture.com/spectacles/galeries/plus-fort-que-mon-pere.htm

Toute vie est une vie – Diptyque de contes théâtralisés tirés de la tradition des chasseurs mandingues et de récits fondateurs du Mali classique (XIIIe siècle)

AAEAAQAAAAAAAAPdAAAAJDhlNjY5NTZkLTVlMmYtNDNiMi04YzgwLTM2YzI5N2RhNDM1Yw

1 – Mangeailles, contes gloutons du Sahel : Une sorcière qui engloutit quarante enfants, une hyène amatrice de miel, un lièvre et une pintade qui tentent de se croquer l’un l’autre, une montagne dévoreuse de jeunes épousées… Du loup dans le Petit chaperon rouge à l’ogre du Petit Poucet, manger son prochain est un thème récurrent de ce genre littéraire. Et la version africaine de ce fantasme universel ne manque pas de croquant.

2 – La Buffle : La Buffle propose, sous une forme théâtralisée, deux importants récits transmis de génération en génération. Numuntènè, le premier de ces récits, met en scène les relations entre un chasseur polygame et son épouse, avec à la fin du conte un surprenant renversement des rôles entre le féminin et le masculin. Do Kamissa (Kamissa de Do), le second récit est le début de la geste qui aboutit à la naissance et à la gloire de Soundiata Keïta, fondateur du Mali classique (XIIIe siècle). Do Kamissa, sœur du roi de Do, est stérile et de ce fait reléguée en dehors de la communauté. Humiliée, elle décide de se venger et se transforme chaque nuit en un buffle furieux et ravageur…

 

EN DVD – 4 spectacles de BlonBa sont disponibles en DVD : Bougouniéré invite à dîner, Sud-Nord le kotèba des quartiers, Bama saba, Vérité de soldat. www.copat.fr

DES TEXTES POUR MIEUX COMPRENDRE

La République des mots : Comment la langue française porte la trace des multiples sources d’où la France tient sa singularité : https://jlsagotduvauroux.wordpress.com/2015/07/14/la-republique-des-mots/

La Charte du Manden : Le texte fondateur du Mali classique (XIIIe siècle) et les hautes valeurs qu’il porte https://jlsagotduvauroux.wordpress.com/2015/08/15/la-charte-du-manden/

Sagesses du Mali : des textes de sagesses tirés des grands récits épiques de la tradition mandingue https://jlsagotduvauroux.wordpress.com/2015/08/04/sagesses-du-mali/

ET AUSSI C ULTURE EN PARTAGE : DIFFUSION DU SPECTACLE VIVANT EN AFRIQUE

12783684_813944318733782_8030479811910190574_o

Culture en partage est un dispositif de diffusion du spectacle vivant dans les pays d’Afrique fondé sur une économie endogène et durable réunissant des opérateurs culturels, économiques, sociaux et institutionnels qui y trouvent chacun leur intérêt. Deux expérimentations très convaincantes ont été menées au Mali et en Centrafrique. L’extension du dispositif et sa pérennisation peuvent constituer un véritable bouleversement de la vie artistique et de l’accès des publics de toutes catégories sociales à la culture vivante.

https://jlsagotduvauroux.wordpress.com/2015/12/16/ulture-en-partage-diffusion-theatrale-au-mali/