Nice, la Bible, le Coran, la vie humaine

Le fils de Fatima, venue sur la promenade des Anglais, à Nice, pour admirer le feu d’artifice du 14 juillet 2016 avec ses neveux et nièces, dit : «  Il n’y avait pas d’autre cadavre avant elle. Ma mère est la première victime ».Timothé, 27 ans, était là avec son épouse enceinte de sept mois. Il a protégé les siens, en est mort : « C’était une crème de bonté, dit la survivante, toujours là pour sa femme et son futur enfant ». Une mère, dont l’enfant a été atrocement broyé par le camion fou, demande et demande à voir le petit. Médecins, psychologues, forces de l’ordre lui disent non et non et non. Trop dur de voir ce qu’il en reste. Plus dur que d’en être privée. A l’heure où ces lignes sont écrites, on ne connaît toujours pas la vraie motivation de l’assassin. Attentat terroriste ? Suicide meurtrier ? Mais la revendication du groupe Etat islamiste témoigne que certains veulent justifier le carnage au nom du Coran.

cain-abel

Caïn contre Abel, premier meurtre

Toutes les religions ont, dans leur histoire, justifié des violences meurtrières. La Bible le fait. Le Coran le fait. Aucune société ne les exclut : légitime défense, arrestation de bandits armés, guerre, peine de mort là où elle est encore pratiquée… Mais le meurtre à l’aveugle, non. Aucune religion et quasiment aucune philosophie ne l’admet. Voici comment la Bible et le Coran donnent figure au premier meurtre, celui de l’éleveur nomade Abel par son frère, le cultivateur sédentaire Caïn. Je vous propose ces textes sans commentaire. Ils appellent les musulmans, les juifs, les chrétiens à l’exploration spirituelle. J’encourage les croyants à les méditer longuement. J’encourage ceux qui ne partagent pas la croyance en Dieu à les prendre au sérieux et à en interroger la puissante portée métaphorique.

CE QU’EN DIT LA BIBLE (Genèse 4.1-15)

4 Adam eut des relations conjugales avec sa femme Eve. Elle tomba enceinte et mit au monde Caïn. Elle dit: «J’ai donné vie à un homme avec l’aide de Dieu.» Lire la suite

Publicités